Petite pause avec l’Ami Gustave – La méthode du discours

« La droite a toujours pour seul projet la destruction de l’emploi alors que les Français demandent au contraire sa sécurisation.
En fait ils ont changé le nom de leur parti mais pas leur recette libérale semble-t-il. »

 

Dans la série la phrase la plus con, la récitation de Isabelle Mathurin, responsable secteur services publics au Parti Communiste Français.

La phrase en elle-même relève du grotesque – comment peut-on ainsi prétendre qu’un parti politique, quel qu’il soit, d’avoir pour intention première la destruction de l’emploi ? En effet, les premiers dirigeants politiques capables de créer et de pérenniser l’emploi s’assureront un avantage certain au cours des élections suivantes.

Passons cependant l’analyse de toutes les inepties de cette déclaration, chaussons nos lunettes et notre sonotone et revenons sur une étude précise du contexte de cette phrase. Et surtout comment elle a été prononcée.

La représente communiste était interrogée au cours de l’émission « Radio Brunet » sur RMC à propos de la proposition cohérente de Jean-François Copé de revenir sur le privilège de l’emploi à vie dont jouissent tous les fonctionnaires.

Lire la suite

Publicités

Le politiquement correct dans les cantines


« Attention, aujourd’hui il ne faut plus parler de cantine mais de restauration scolaire. »



Dans la série la phrase la plus con, la précision apportée au cours d’un reportage, diffusé dans « l’Édition Spéciale » sur Canal+ et concernant la qualité des cantines dans les établissements scolaires et, à raison, fortement critiquées dans une enquête réalisée par le Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche.

Lire la suite…

Une campagne de vaccination exemplaire


« Les réactions allergiques, ça arrive avec n’importe quel médicament ou vaccin.
Mais rassurez-vous, vous serez protégé de la grippe A. »



Dans la série la phrase la plus con, la déclaration d’un médecin pour réconforter les parents d’un asthmatique après une violente réaction allergique suite à l’inoculation du célébrissime vaccin anti-grippe A.

Lire la suite…

Un amour de vaccin


« Ça peut donner de la fièvre, ça c’est sûr, on le sait. Puisque c’est les effets secondaires habituels des vaccins. »



Dans la série la phrase la plus con, l’explication de Daniel Floret, président du comité technique des vaccins, tentant de minimiser la conséquence des surdosages dont ont été victimes certains enfants en Bretagne.

Lire la suite…

Cruchila apprend à danser


« Y a quand même une info à retenir : le slow est écolo. »



Dans la série la phrase la plus con, la magnifique révélation de Cruchila, alias Daphné Bürki, hier dans l’émission « L’Edition Spéciale » sur Canal+, à propos de la fameuse danse appréciée par les amoureux transis et qui connait ces derniers temps un certain regain d’intérêt.

Lire la suite…

Les terrifiants chiffres de la grippe A : toute la population française touchée


– Combien de Français sont contaminés aujourd’hui par la grippe A ?

– Plus d’un million sûrement. Après je ne sais pas exactement, les chiffres évoluent très vite en ce moment.



Dans la série la phrase la plus con, la réponse du professeur Jean-François Delfraissy, directeur de l’institut des maladies infectieuses et également directeur de l’Agence Nationale de Recherche contre le SIDA, à Jean-Michel Apathie, concernant le nombre de cas de grippe A en France le 26 novembre à 7h49.

Lire la suite…

Salutaire rappel historique concernant la vaccination


« Le vaccin pas très au point a fait plus de morts que la pandémie elle-même. Et le plus drôle de l’histoire, enfin si on veut, c’est que cette pandémie ne s’est jamais déclarée. »



culturepub2Dans la série la phrase la plus crédible, et aussi la plus culte, le rappel de Christian Blachas et de Charlotte Bricard au cours de l’émission Culture Pub, diffusée ce 1er novembre sur NT1 et toujours disponible sur le site Culturepub.fr (dans le menu à droite cliquez sur ‘L’enquête + Rétro Pub‘ pour accéder au dossier complet consacré à la com’ de la grippe A).

Lire la suite…