La connerie repousse encore ses limites


« Tu sais !? J’ai croisé ton mari au salon du divorce. »



salon-divorceDans la série la phrase la plus crédible, mais aussi la plus con – normal, vu le sujet – le trait d’humour de Caroline Diament au micro d’Europe1, pendant l’émission « On va s’gêner » de Laurent Ruquier.

Petite réflexion ô combien pertinente qui permet de pointer du doigt toute la bêtise et l’ignominie de la tenue du « salon du divorce, de la séparation et du veuvage ». Il existe certains cas où même le dictionnaire ne peut permettre de trouver les bons qualificatifs pour décrire parfaitement la chose. Connerie, c’est trop léger. Crétin, c’est trop gentil. Stupide, c’est même du niveau bisounours. Bref, sans commentaire.

Et puis c’est tout…



En presque live ci-dessous :
(cliquez sur le triangle pour lancer la lecture)

http://www.opendrive.com/files/5723619_4SOZW/divorce_salon.mp3%20


Sur LPLPC, l’art d’associer divorce et conneries ultimes : 12

Divorces


« Aujourd’hui le divorce est forcément à l’amiable, ça peut être quelque chose de très merveilleux dans la vie, de très enrichissant. »




divorces2Dans la série la phrase la plus crade et forcément la plus con, l’explication de la réalisatrice Valérie Guignabodet lors de la promotion de son dernier long-métrage, « Divorces », sorti en salle le 14 octobre.

Après l’étron d’or dédié à l’ode à l’infidélité présentée le mois dernier, voilà donc une nouvelle royale bouse tout simplement déplaisante. Pourquoi donc ?

Lire la suite…