Les Miss ou l’art des bons sentiments pour gagner une couronne


« Je dirais simplement que je suis quelqu’un de naturel, de généreux et je pense que c’est la qualité essentielle d’une muss… d’une miss puisque le but est d’apporter du bonheur et de l’amour aux gens. »



Eh ben non, Malika Ménard n'est pas nue, désoléDans la série la phrase la plus con, et bien sûr la plus cruche, la déclaration de Malika Ménard, au cours de l’élection de Miss France 2010 qui l’a vu remporter le titre. L’animateur Jean-Pierre Foucault interrogeait les cinq dernières candidates encore en lice pour qu’elles tentent de révéler l’intérêt de voter pour elles plutôt que pour leurs concurrentes. Les réponses ont évidemment été resplendissantes de mièvrerie et de banalité. Pépin le Gentillet, le grand philosophe aux fracassantes déclarations – il est l’auteur du manifeste « Les méchants, c’est pas bien » – en a eu les larmes aux yeux. C’était beau, splendide, magnifique et osé.

Lire la suite…

Cruchila apprend à militer


« Le concept c’est de consommer tout en faisant une bonne action. Alors voilà une femme qui peut assouvir ses pulsions de shoppeuse tout en soignant son âme de superficielle en faisant une bonne action. »



burki_militeDans la série la phrase la plus cruche, la nouvelle performance hors-norme de Daphné Bürki lors de « l’Edition Spéciale » sur Canal + avec aujourd’hui une rubrique au nom évocateur : « Comment consommer en militant ? »

En résumé, le principe est très simple : il suffit de rester con comme une pintade, mais la bêtise latente est entièrement justifiée par le fait que le geste compulsif se révèle être une prétendue bonne action.

Lire la suite…

Cruchila, le retour



« La question du jour : comment avoir du style quand on s’est fait un bobo ? Et ça c’est une sacrée question. Vous vous êtes pris une châtaigne aujourd’hui et ces écorchures sur vos jolis genoux gâchent votre nouvelle jupe. Alors j’ai une réponse : ce sont les pansements. »


burki7Dans la série la phrase la plus con et évidemment la plus cruche, la sublime chronique de l’inégalable Daphné Bürki dans « l’Edition Spéciale » sur Canal +, consacrée aujourd’hui à un thème primordial : « Peut-on être chic avec un pansement ? »

Une séquence de 4 minutes 10 pendant laquelle, comme toujours, chaque phrase prononcée aurait méritée d’être citée ici. Extraits choisis :

Lire la suite…

Au poil


« Moi je suis là pour vous apporter ce qui marche, après vous faites ce que vous voulez. »



moustache02Dans la série la phrase la plus cruche, encore et toujours l’inégalable Daphné Bürki et ses chroniques interstellaires. C’est toujours dans l’émission « L’Edition Spéciale » sur Canal Plus, c’est toujours aussi inutile et c’est toujours aussi énorme qu’il n’y a même pas besoin de commenter.
Lire la suite…

Ethique, éthique, ayayaïlle !

 

« Vous me chambrez sur mon pull, n’empêche que mon pull est éthique ! »

 

burki_ethiqueDans la série la phrase la plus cruche, et avec plusieurs couches en plus, encore un grand moment de télévision française.
En effet, après Laurel et Hardy ou Chevalier et Laspalès, voilà enfin le nouveau duo comique à ne pas manquer. Il est possible d’assister à leur représentation tous les jours de la semaine sur Canal Plus dans l’émission « L’Edition Spéciale ».
Déjà à l’œuvre récemment (ici ou encore ), ils ont cette fois atteint des sommets inégalés dans le grandiose.
Tout ce qui suit est réellement passé à la télévision française. Pas de montage ou d’effets spéciaux. En direct, comme si vous y étiez.

Lire la suite…

Attention danger


« Être branché, c’est dangereux finalement. »



toussaintDans la série la phrase la plus cruche, suite à la formidable démonstration de sa chroniqueuse (cf ici) , Bruce Toussaint enchaine et se met tout simplement au niveau de son acolyte. C’est dans la même émission, à peine quelques secondes après la précédente grandiose et insipide intervention de l’incomparable Daphné Bürki.

Le pire n’est même pas là. Car il tente et réussit le doublé en concluant par une phrase qui sera forcément culte un jour :

« La sécu est victime de la mode.« 

Sans commentaire.

Et puis c’est tout…

Aujourd’hui, géographie


« Ça équivaut à un lancer de poids d’un lanceur ukrainois… »




burkiDans la série la phrase la plus cruche, la première d’une longue et surtout – hélas – infinie série. Ça se passe à la télé, ça se passe en France et cela met surtout en évidence la bêtise et la futilité auxquelles chacun doit malheureusement faire face. Ou plutôt la stupidité dans laquelle beaucoup se complaisent.
C’est selon de quel côté on se place.

Ici, c’est Daphné Bürki, chroniqueuse de « L’Edition Spéciale » sur Canal +, qui se fait la porte-parole de la médiocrité à béret.  Peu importe de quoi il est question, c’est tout juste affligeant.

Et puis c’est tout…