L’art de l’illusion par les services publics français


« Froid, neige, accidents de la circulation et grèves se sont conjugués pour paralyser partiellement la capitale et la banlieue, tandis que les responsables se mettaient en quête des causes de cette avalanche de problèmes. »



Dans la série la phrase la plus con, les conséquences désastreuses de l’incompétence des services publics. Une pincée de flocons de neige combinée à quelques grèvistes et voilà le pays littéralement à la dérive. Mais attention, heureusement, quelle chance nous avons, les responsables recherchent les causes de cette avalanche de problèmes.

Les raisons invoquées sont évidemment la malchance, le froid, les accidents et les terribles conditions de travail des chauffeurs du RER. En réalité, ce n’est rien d’autre que les conséquences logiques et directes de l’incurie toujours plus importante des services publics. Et ce à tous les étages.
En effet, comme annoncé dans le reportage du 12:50 sur m6 hier, le secrétaire d’État aux transports, Dominique Bussereau, s’est emporté – bigre – et a osé déclarer : « Ce n’est pas normal. »
C’est vrai ça. C’est vraiment pas bien. Bouhhh pas bien du tout. Mais quelle véhémence de la part d’un ministre. Les personnes incriminées doivent en avoir noirci leur culotte.
Le secrétaire d’État a de plus exigé une enquête, mandatant des experts indépendants pour étudier tout cela de plus près. Encore une petite enveloppe pour une recherche de responsabilités qui ne mènera à rien, absolument rien. Ou l’art de faire semblant selon les pouvoirs publics. C’est bien là que le bât blesse. Les services d’État, tout comme les dirigeants politiques, ne fonctionnent que par réaction. Il faut toujours une avalanche de problèmes divers pour constater un léger frétillement et la mise en place de dispositions qui, en plus, ne servent à rien. Ainsi le directeur de la SNCF a été reçu par le président Sarkozy – quelle chance pour les voyageurs. Un autre exemple de réactions pour donner une illusion d’efficacité et d’implication mais qui au final n’apporte rien, à part quelques photos sur le parvis de l’Elysée, la mine sombre, histoire de démontrer que le problème est pris au sérieux. Heureusement qu’il est pris au sérieux, non ?
En réalité, si chaque employé du secteur incriminé, de bas de l’échelle jusqu’à son sommet, avait fait preuve de professionnalisme, d’anticipation et simplement de logique, nul problème ne serait survenu. Ou, en tout cas, il aurait été vite réglé. Mais voilà, comme à chaque fois, priorité est faite aux 30 ou 32 heures (pour ceux qui bossent le plus… n’évoquons même pas les 35 heures), à la pause café et aux dernières blagues de Roger le boute-en-train du bureau. Enfin, plutôt le boute, vu que les trains ne fonctionnent plus.

Outre le problème touchant l’Eurostar, il y a évidemment la poursuite de la grève pour les chauffeurs du RER. Mouvement inadmissible qui, comme à chaque fois qu’il y a un ‘mouvement social‘, montre toutes les conséquences de l’arrêt de travail de quelques communistes au poing levé. Il s’agit ni plus ni moins qu’une prise d’otages, puisque les contestataires empêchent tout simplement chacun de travailler comme il se doit, provoquant littéralement le ralenti, voire l’arrêt, de toute l’activité économique. Eux s’en contrefichent, leurs retraites et salaires sont évidemment assurés par l’Etat tout puissant. Ils appellent d’ailleurs la France un pays ultra-libéral. Ils auraient ainsi toutes leurs chances dans une carrière de Bozzo le clown, jusqu’à ce qu’ils commencent, bien sûr, à revendiquer une hausse de salaire à cause des traumatismes psychologiques provoqués par les enfants qui ne rient pas à leurs plaisanteries.

Bande de c…

Et puis c’est tout…



En presque live ci-dessous :
(cliquez sur le triangle pour lancer la lecture)

http://www.opendrive.com/files/5920164_OWiOE/transports.mp3%20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s