Les flocons, les trains et le service public – épisode 3


« Nos trains sont préparés pour ces conditions et roulent dans des conditions de froid, y a pas de souci. Y a de le neige, ça roule, on les prépare. Alors qu’est ce qui s’est passé ? On ne sait pas. Est ce que c’est dû aux conditions climatiques spéciales ? Peut-être, il va falloir qu’on se penche sur la question très sérieusement. »



Dans la série la phrase la plus con, les balbutiements de Nicolas Petrovic, directeur général adjoint d’Eurostar, tentant de trouver une justification aux dysfonctionnements déplorables sur les lignes Paris-Londres dans la nuit de vendredi à samedi. Un effort surhumain et une conclusion bien triste, puisque la direction affirme ne pas comprendre ce qui s’est passé.

Ces fâcheuses hésitations de la part d’un des dirigeants de la filiale Eurostar montrent à quel point le secteur public est gangréné de la tête au pied. Pour cet exemple précis, il y a donc des employés incapables d’acheminer simplement des voyageurs à destination, d’autres fonctionnaires inefficaces pour rassurer les voyageurs ou leur apporter une information quelconque sur les soucis en cours et à leur tête des cadres inertes, tétanisés face aux différents problèmes, inaptes à déterminer rapidement les causes des problèmes rencontrés et encore plus à les résoudre.
Apparemment, ce serait à cause du froid et des conditions climatiques des derniers jours. Mais ce n’est pas sûr. C’est peut-être aussi à cause des conclusions du sommet de Copenhague ou encore des mauvaises performances de l’Olympique Lyonnais. A moins que ce ne soit à cause de Paris Hilton.

Le plus hilarant reste bien la dernière phrase : « Peut-être. Il va falloir qu’on se penche sur la question très sérieusement. »

Peut-être, c’est-à-dire que le froid en cause n’est peut-être pas à l’origine des problèmes rencontrés et par conséquent la nécessité de faire une enquête n’est encore pas certaine. Après, si tel est le cas, il faudra bien essayer de le faire sérieusement, histoire de garder un peu de crédibilité. Si elle existe encore.

Et puis c’est tout…



En presque live ci-dessous, source : reportage « Eurostar : 2000 passagers bloqués » diffusé lors du 19:45 sur m6 :
(cliquez sur le triangle pour lancer la lecture)

http://www.opendrive.com/files/5914551_uVWJO/eurostar4.mp3%20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s