Grippe A : des erreurs prévisibles qui ne choquent personne


« On pouvait s’y attendre : dans une campagne de vaccination à si grande échelle, on a appris hier que plusieurs erreurs avaient été commises dans les centres de vaccination contre la grippe A. »



Dans la série la phrase la plus con, voire la plus crade, l’ignoble manière dont Aïda Touihri, présentatrice du 12:50 sur m6, présente une information encore plus immonde.


En presque live ci-dessous :
(cliquez sur le triangle pour lancer la lecture)

http://www.opendrive.com/files/5845282_PuSyS/erreur_vaccin2.mp3%20

En résumé, des fautes graves et impardonnables ont eu lieu dans plusieurs centres de vaccination et ont surtout touché les plus jeunes, avec à Pimpol, en Bretagne, une fillette qui reçoit une dose adulte de vaccin, avec adjuvant !, alors qu’à Brest pas moins de cinq enfants se sont vus injecter une dose quatre fois supérieure à ce qui était nécessaire.

Le plus inacceptable apparaît dans le reportage illustrant l’information et où l’on peut entendre tout un tas de fallacieuses justifications pour dédouaner les personnes responsables de ces inacceptables fautes professionnelles. Une erreur reste une erreur et des sanctions doivent tomber. Mais voilà, les grands défenseurs du service moisi public parleront de manque de moyens, de personnel sous pression et de mauvaise organisation. Ils auront simplement raison sur la risible manière dont a été mise en place la campagne de vaccination. Pour le reste, rien n’excuse ou ne peut justifier un manquement humain, surtout lorsqu’il s’agit de médecine. Pas la peine d’épiloguer là-dessus.

Mais voilà, en plus de tous ces errements, une précision salutaire est apportée par la journaliste de m6 : « On pouvait s’y attendre ! » Cette phrase démontre à elle seule toute la gravité du sujet ainsi mais surtout l’attitude du public incapable de se révolter ou d’exiger des traitements irréprochables. « On pouvait s’y attendre ! », autrement dit :

« De toute façon, c’est normal. »

« Oh vous savez, avec les soucis, les erreurs peuvent arriver. »

« C’était prévisible. »

Eh bien non ! Ce n’est absolument pas normal. Dans ce genre de cas, les erreurs ne doivent jamais arriver et encore moins pouvoir être annoncées. C’est tout juste inacceptable.

Et puis c’est tout…


En presque live ci-dessous, l’intégralité du reportage « Grippe A : 4 fois la dose de vaccin pour 5 enfants à Brest » du 12:50 sur m6, le 03 novembre :
(cliquez sur le triangle pour lancer la lecture)

http://www.opendrive.com/files/5845293_0c2pz/erreur_vaccin.mp3%20


Tout savoir sur le vaccin et la Pandémie de grippe A avec LPLPC : 123456 789101112


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s