La pensée communiste appliquée à la générosité humaine


« Je dirai aussi que Téléthon et l’AFM accumulent les provisions financières et autres immobilisations. Ça, il faut bien sûr les comprendre donc je souhaite qu’un jour, tout cela soit dans un pot commun et qu’on partage. »



Dans la série la phrase la plus con, la nouvelle déclaration de Pierre Bergé, président du Sidaction, qui relance la polémique qu’il a lui-même lancée en déclarant quelques jours plus tôt que « le Téléthon parasite la générosité des Français ».

En résumé, le bon Monsieur s’insurge parce que son voisin a plus de sous pour mener ses recherches. Évidemment, il est tout choqué le Monsieur, vu qu’il ne peut pas montrer que sa cause a lui est beaucoup plus mieux que celle du voisin. Alors, pour contrecarrer ce qu’il ne supporte plus, il estime simplement avoir le droit d’ouvrir le porte-monnaie du voisin et de taper dedans. Cela ne vous rappelle rien ?

Eh oui, c’est parfaitement équivalent à toutes les inepties déblatérées par les communistes et autres affiliés socialistes. Du bel étron philosophique sans aucun recul sur la valeur humaine. Un monde binaire, avec quelques bons, c’est-à-dire avant tout soi-même, et avec tous les méchants, à savoir tout le monde sauf soi-même, vu qu’ils ont plus de voitures, de sous-sous dans la popoche, de DVD et de confiture au fond du frigo.
Et puis comme on est un vrai caliméro, on ne peut pas s’en sortir tout seul, alors on préfère taper dans les poches du voisin, emprunter sa voiture, taper dans sa dvdthèque et dans son pot de confiture. Ben oui, c’est beaucoup moins épuisant que se bouger son propre popotin.

Cela peut ainsi faire penser à une situation dans une cuisine familiale :

Dans un pays ‘solidaire’, dirigé par une pensée communiste sage et philosophe :

– Pôpa, Pôpa, Boris il a pris un morceau de gâteau au chocolat et moi j’en ai pas.

– BORIS ! Vient ici ! Donne-moi ça. Tiens Vladimir, tu prends la moitié de sa part. Moi, je prends le reste. Toi Boris, tu n’as qu’à lécher la casserole, il doit rester quelques traces de chocolat.


Dans un vilain pays mécréant, avec des vilains uniquement mûs par un avide souhait de pouvoir et d’argent :

– Pôpa, Pôpa, John il a pris un morceau de gâteau au chocolat et moi j’en ai pas.

– Voyons Brad, laisse-le en profiter. Pendant ce temps là, je vais t’apprendre quelque chose. Regarde. Prends ces œufs. Fais fondre le chocolat dans la casserole. Mets un peu de beurre, du sucre. Et deux trois autres ingrédients. Tu mets au four. Dans quelques minutes, tu auras un gros gâteau pour toi tout seul. Et tu le partageras avec qui tu veux.


Ah oui, c’est sûr, c’est vraiment des vilains. Ils mangent plus que les autres. Et pourquoi ils sont si vilains ? Parce que dans la phrase « tu le partageras avec qui tu veux », le qui est uniquement déterminée par un individu, en son âme et conscience, selon ses critères de valeur propres. Et non par un État Providence ! Forcément, ce partage là dérange.


« Un marxiste, c’est quelqu’un qui, lorsqu’il voit un gros assis à coté
d’un maigre, pense que le gros a volé le maigre »

Ronald Reagan


Comme on le voit, et c’est probablement le pire dans cette déclaration, les esprits sont bel et bien conditionnés par une pensée communiste malsaine. Puisqu’à chaque sujet important, le mode de raisonnement stalinien ressort de plus en plus souvent. Le plus comique par contre serait de voir les artistes ou autres personnalités, scandalisés par cette déclaration, monter au créneau pour faire entendre leur point de vue qui s’avérerait finalement contraire à leurs propres opinions lorsque celles-ci concernent le dur monde du travail, ou de la société en générale, si pénible et si inhumain. Splendide.

Et puis c’est tout…


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s