Cruchila apprend à militer


« Le concept c’est de consommer tout en faisant une bonne action. Alors voilà une femme qui peut assouvir ses pulsions de shoppeuse tout en soignant son âme de superficielle en faisant une bonne action. »



burki_militeDans la série la phrase la plus cruche, la nouvelle performance hors-norme de Daphné Bürki lors de « l’Edition Spéciale » sur Canal + avec aujourd’hui une rubrique au nom évocateur : « Comment consommer en militant ? »

En résumé, le principe est très simple : il suffit de rester con comme une pintade, mais la bêtise latente est entièrement justifiée par le fait que le geste compulsif se révèle être une prétendue bonne action.

Il suffit donc pour la chroniqueuse de placer quelques mots comme éthique, zéro culpabilité ou charity et le tour est joué, tout en prenant la peine de placer sous le terme militer un ensemble de notions diverses, comme le cancer du sein ou le sort des animaux sans abri. Tout simplement magnifique.

Ce style de discours est à mettre au même niveau que la Guerre préventive chère à Georges W.Bush.

Et puis c’est tout…



En presque live ci-dessous un petit best-of de la chronique militante de Cruchila :
(cliquez sur le triangle pour lancer la lecture)

http://www.opendrive.com/files/5666102_mWOjL/burki3.mp3%20


Les oeuvres de Cruchila sur LPLPC : 12345


Publicités

2 réflexions sur “Cruchila apprend à militer

  1. Et n’est-ce pas un sommet de la définition du libéralisme, cette phrase ?
    Adam Smith en resterait baba !

    Allez, faites un effort : le communisme n’a pas l’apanage de l’horreur crasse.

  2. Annoncer qu’Adam Smith serait tout à fait d’accord avec la phrase incriminée revient à démontrer que l’on ne connait pas Adam Smith et encore moins la philosophie libérale (car ce n’est pas une doctrine, mais bien une philosophie qui prône simplement le droit à la liberté de chaque individu, jugé comme responsable de chacun de ses actes.)

    Il faut simplement arrêter de définir le libéralisme comme lié uniquement à un acte économique sataniste.

    Avant tout, être libéral ne veut pas dire consommer sans réfléchir. Consommer, comme l’entendent tous les bien-pensants, signifier profiter de tout, acheter sans aucun raisonnement, simplement pour avoir plus et encore plus. Ce qui est évidemment une erreur fatale.

    Consommer, en réalité, signifie simplement subvenir à un besoin – ce qui n’a donc rien à voir avec la phrase critiquée ici. Lorsque j’ai faim, n’étant pas producteur agricole, je dois donc procéder à un échange monétaire pour me fournir en produits nutritifs. Si j’ai envie de culture, c’est la même chose. Ce n’est ni bon ni mauvais. C’est un échange réfléchi avec une personne consentante. J’y suis gagnant. Et elle aussi.

    Enfin, prétendre que le communisme n’a pas l’apanage de l’horreur crasse est juste facile car cela amènerait simplement à finir par jouer sur les mots.

    En réalité, le communisme n’est rien de moins qu’un exemple concret de la bêtise et des horreurs que peut amener un Etat Tout puissant. En somme, en condamnant le communisme, ce n’est rien de moins que le principe même de l’Etat que je condamne.
    Et c’est ainsi que, au lieu de qualifier le communisme de l’apanage de l’horreur (affirmation qu’en fait je valide) on pourrait s’amuser à démontrer que dans chaque horreur condamnée partout, on trouvera toujours et sans cesse la présence plus ou moins bien cachée d’une intervention étatique.

    Aux détracteurs d’amener des contre-exemples.
    Evidemment inexistants…

    La phrase incriminée ici consiste juste à critiquer le fait que, prétextant un ersatz de bonne action, on est justement en droit de tout gâcher et de se complaire dans le paraître.

    Ce n’est pas être libéral. C’est juste être con.

    Et puis c’est tout…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s