Le meilleur des mondes par Jacques Seguela


« Il est victime de ce cancer qui s’appelle l’intox. Qui est due à quoi ? Qui est due au Net. Le Net est la plus grande saloperie qu’aient jamais inventée les hommes. C’est Dieu vivant. Parce que le Net permet à tous les hommes de communiquer avec les autres hommes. »



seguela2Dans la série la phrase la plus crade, la saillie de Jacques Seguela, le célèbre publicitaire expert en déclarations pour faire parler de soi, contre le phénomène internet. Pas d’argumentation, pas de nuance, pas d’explication. Juste quelques mots bien préparés qui font déjà réagir la blogosphère ou différents sites évidemment révulsés par cette déclaration sans appel.

Lors de son intervention, l’ancien conseiller en communication de François Mitterand prenait en fait la défense de Julien Dray, le député socialiste de l’Essonne soupçonné d’abus de biens sociaux, au cours de l’émission « On n’est pas couché » de Laurent Ruquier sur France 2. Le publicitaire a donc réussi à avancer une idée profondément crasse et qui n’a même pas été contredite par les participants à l’émission ou le public présent.

En presque live ci-dessous :
(cliquez sur le triangle pour lancer la lecture)

http://www.opendrive.com/files/5645679_CwYZc/seguela.mp3%20

Alors que les cris d’orfraie se multiplient, critiquant la phrase « Le Net est la plus grande saloperie qu’aient jamais inventée les hommes« , tout le monde oublie d’écouter et d’analyser la suite. Jacques Seguela ajoute en effet que le web permet aux hommes de communiquer entre eux.

En lisant entre les lignes, il est donc possible de constater qu’il reproche en réalité la possibilité offerte à chacun d’échanger, de se documenter, de parler, de s’amuser, de découvrir, de s’émerveiller ou aussi de se mettre en colère. En quelque sorte, il conteste la possibilité offerte à chaque internaute d’être vivant et d’en profiter selon ses goûts et centres d’intérêts personnels.

En réalité, internet est une sorte de loupe sur toutes les merveilles et bêtises dont sont capables les hommes. Alors oui, il y a des ‘dérives’, des bêtises et des abus. Mais il y a aussi tout un tas de choses belles, réjouissantes ou enthousiasmantes.

À chacun d’assumer ce qu’il fait ou pense. Car il y a aussi tout le reste. Tout ce qui ne peut même pas être expliqué. Tout ce qui ne peut pas même être énuméré ici tant cela est vaste, varié et profondément humain.

Internet n’est en aucun cas responsable de quoi que ce soit. Seul l’homme en tant que tel doit être responsable. À chacun d’en faire ce qu’il veut, en son âme et conscience. Sans que quiconque n’impose sa manière de voir ou de faire.

Car c’est bien là la finalité cachée de la déclaration de Jacques Ségéla, inscrite en filigrane dans le ton vindicatif qu’il utilise : il faut mettre des barrières et réglementer encore. Il faut dire aux gens ce qui est bien et ce qui ne l’est pas. Il faut, en résumé, exercer un contrôle sur la personne en tant qu’individualité autonome et libre pensante. En d’autres mots plus crus, il faut rouvrir les goulags.

Et puis c’est tout…



Le meilleur des mondes sur LPLPC : 1 2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s