Nicolas Sarkozy a raison


« Aujourd’hui on a un candidat mais on n’a pas de programme. Quand on se présente à une élection, on a un programme. »



fromentin2Dans la série la phrase la plus crédible, la déclaration quasiment passée inaperçue de Jean-Christophe Fromentin, maire de Neuilly-sur-Seine, au micro d’Europe 1, mercredi soir, toujours à propos de l’excitation politique de la semaine concernant la candidature de Jean Sarkozy à la présidence de l’EPAD.

Cette constatation pleine de sens permet en premier lieu de contrecarrer l’argument du Conseiller Général des Hauts-de-Seine, qui déclare partout se soumettre à la sanction démocratique.
Il faut tout de même rappeler qu’il ne s’agit nullement d’un vote devant les électeurs d’une circonscription donnée, mais bien simplement d’une élection par un conseil d’administration, en l’occurrence ici 18 personnes, dont la moitié nommées par l’État. Ce qui relativise grandement les déclarations données.

« L’autre instance décisionnaire de l’EPAD, c’est son conseil d’administration, composé de 18 membres nommés pour moitié par l’Etat et pour l’autre par les collectivités locales. Parmi ces derniers, un représente la ville de Paris, trois les communes de Nanterre, Courbevoie et Puteaux ; un autre le Syndicat des transports d’Ile-de-France ; un la chambre de commerce et d’Industrie de Paris et un la région Ile-de-France. (…)
Selon le décret du 9 décembre 1958, «le président du conseil d’administration est élu par le conseil d’administration», sans plus de précision.
« 

(Source Qui décide quoi à l’Epad ? sur le figaro.fr)

L’argumentaire du maire de Neuilly-sur-Seine, quant à lui, est particulièrement réfléchi, plein de bon sens et mérite grandement de s’y arrêter quelques instants :

« Imaginez quelqu’un devant 20 patrons ou 30 patrons ou 30 grands financiers américains, équivalents du CAC40 en France, dans une tour, en anglais, où vous avez dix minutes pour faire la différence entre Paris, et la Défense, et Londres et Canary Wharf. Et vous allez expliquer en quelques dizaines de minutes pourquoi il faut investir des milliards à Paris, à la Défense, plutôt qu’à Londres sur le site de Canary Wharf.
Eh bien ça, ça ne s’improvise pas. Ce n’est pas neutre et la personne qui demain sera présidente de la Défense aura une vraie responsabilité. Elle portera un fleuron de l’économie française.
Et je crois qu’on doit faire attention à quelle réponse on veut donner à ça, quel symbole ? Pourquoi pas. Qu’on m’explique : quel est le symbole Jean Sarkozy s’il y en a un, ou alors quelle compétence ? [Peut-être que pour les interlocuteurs étrangers on se dira, « la Défense » c’est le nom du Président de la République, donc c’est la France.] Peut-être, mais qu’on le dise et si ça a du sens qu’on explique le sens que ça a. Aujourd’hui on a un candidat mais on n’a pas de programme. Quand on se présente à une élection, on a un programme.
Moi ce que je voudrais c’est avoir le programme. Quelle est sa vision de la France dans la mondialisation ? Quelle est sa vision sur les entreprises qu’il faut attirer ? Sur quels arguments il va se battre demain ?
Qu’il nous donne les éléments du programme et à ce moment là on débattra. »


En presque live ci-dessous :
(cliquez sur le triangle pour lancer la lecture)

http://www.opendrive.com/files/5644529_yRni3/EPAD2.mp3%20

L’élu de Neuilly remet donc les choses parfaitement à plat, et tente de déterminer si le candidat Sarkozy a ou non les compétences pour assumer le poste convoité. En réalité, son discours pourrait être parfaitement valable pour n’importe quel conseil général des Hauts-de-Seine ou pour n’importe quel autre candidat. Ce qui place donc le débat là où il devrait être.

Des paroles pesées qui ont hélas été vite oubliées dans le tourbillon soutenu des cris indignés et des opposants horripilés. En reprenant les grandes déclarations outragées ayant suivi l’annonce de la candidature du Jean Sarkozy à ce poste finalement méconnu, il est facile de constater que pas une grande figure de l’opposition, quelle qu’elle soit, n’a dénoncé, sur le fond, la bêtise de ce projet.
Le népotisme était sur toutes les lèvres, les républiques bananières refleurissaient, les valeurs de la démocratie étaient bafouées mais rien n’était dit sur l’incompétence manifeste du candidat à un poste si important. Il suffit simplement de regarder son cursus scolaire pour constater que Jean Sarkozy est le parfait représentant de l’échec dans un parcours étudiant. Pourtant, une telle approche du problème n’a été qu’à peine timidement murmurée.

Cette incurie des opposants montre à nouveau un drame manifeste de la politique en France, à savoir l’art du moulin à vents. On brasse beaucoup, certes, mais au final on en reste au même point. Ce qui donne là encore pleinement raison à Nicolas Sarkozy qui déclarait être la cible véritable des différentes attaques de la semaine écoulée :

« À travers cette polémique, qui est visé ? Ce n’est pas mon fils. C’est moi.« 


L’absence de maîtrise de la contestation permet donc aux défenseurs du jeune Sarkozy de simplement contrecarrer en parlant de tout et surtout de rien quand il s’agit du fils prodige. Il leur suffit pour cela de rétorquer à leur contradicteur qu’annoncer que Jean Sarkozy ne devrait pas être candidat sous prétexte qu’il s’appelle Sarkozy n’est pas recevable. En l’occurence, il leur suffit simplement de reprendre et d’inverser les arguments proposés.

Par contre, aucune réponse construite n’a été pour l’instant avancée pour justifier une quelconque compétence. Le candidat a même réussi un tour de passe-passe ultime, en réclamant :

« C’est sur les actes et sur le fond que je demanderai à être jugé et je rendrai des comptes. »


Faudrait peut-être déjà avant tout démontrer qu’on est la personne idoine pour le poste, non ?

Et puis c’est tout…



En presque live ci-dessous, l’intégralité de l’intervention de Jean-Christophe Fromentin sur Europe1 le 14 octobre 2009 :
(cliquez sur le triangle pour lancer la lecture)




Jean Sarkozy et sa nomination probable à la tête de l’EPAD sur LPLPC : 1 2

Pour en apprendre encore plus sur l’art du débat politique en France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s