Kékidi ?


« apre sle basket vravo rugby ta change le sport lol »



chatDans la série la phrase la plus con et surtout la plus curieuse, un petit copier-collé d’une discussion – enfin, avec un tel niveau, peut-on réellement parler de discussion ? – vue sur un chat d’une chaine de streaming vidéo pendant la finale du championnat d’europe de volley-ball entre la France et la Pologne.

Alors certains diront qu’il faut excuser les ‘jeunes‘ et tenter de comprendre leur manière de s’exprimer. Mais le plus terrifiant est que ce triste phénomène concerne des personnes de tous âges et de toutes origines.
D’autres diront que cela fait partie de la culture internet et qu’on arrive à se comprendre. Il faut l’affirmer vite quand même.
Les derniers asséneront que ce n’est pas fait exprès. Évidemment, il y a toujours des excuses.

Car le problème est bien là : l’art de s’exprimer dans un français correct – ce qui ne veut pas dire châtier ou chiant – se perd plus que rapidement. C’est même affligeant et profondément triste.
Car qu’est-ce qu’un langage sinon la possibilité d’exprimer des nuances, des avis et des opinions ? Là c’est fade, insipide et parfaitement incompréhensible.
La preuve avec ces extraits choisis (relevés en à peine 6 minutes !) :

‘ »MIERC » – le jeune supporter voulait probablement dire merci. Simple erreur de saisie, évidemment, mais pourquoi ne pas relire avant de balancer ça ? Ou au moins rectifier son erreur une fois celle-ci commise ?

« aller les bleues » –  alors il s’agissait d’un match de volley masculin, donc on doit dire « allez les bleus ». Bien sûr, on dira que ce n’est pas grave.

« sa sent mauvais » et un autre « allez lé bleu »les classiques des erreurs des temps modernes : écrire phonétiquement ! Sa ou ça ou ssa, finalement quelle différence tout le monde s’en fout, non ? (je traduis pour les plus jeunes : sa ou ça ou ssa, phy nale menthe kel dix fait rance, tous le mnde sans fou, no ?)chat5

« fo ki perde jve voir le basket » – sans commentaire !

« merci pour tout t’es effort » – une variante du syndrome de l’expression en phonétique. T’es ou tes, vos ou veaux, vin ou vingt, demain ou deux mains : le son est bon, donc on se comprend ! Et puis, concernant les accords, mieux vaut ne pas y penser.

« nn jpens pa mé i von ptet enlevé lé pub pou pa débordé sur lé otre programme apré » – Bien sûr, ce n’est pas de leur faute.

« il fo deu poin dekar » – il faut surtout retourner à l’école.

Et puis c’est tout…

nb: évidemment, de tels immondices viendront de temps en temps agrémenter les journées joyeuses de LPLPC.
Plé zen, net île pa ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s